À chacun son « Me Too »

À chaque jour suffit sa peine et ça devient du grand n’importe quoi…

C’est tout le monde qui veut faire le buzz avec ou sans fondements. Il faut aller vite et cogner sur tout le monde, même si on se trompe, on assumera les conséquences plus tard.

Ça devient inquiétant et c’est un déferlement de mots auxquels les enfants ne sont pas habitués : harcèlement sexuel, viol et j’en passe.

Twitter est devenu un déferlement de haine et de coup bas, tout le monde devient juge de tout, de n’importe quoi et n’importe comment.

Vive la liberté d’expression, elle a bon dos…

6 commentaires

  1. La chose positive, c’est que les enfants « qui ne sont pas habitués à ces mots » apprennent ce que c’est et on peut espérer qu’ils seront aptes à réagir s’ils y sont confrontés. Ou, mieux encore : qu’ils ne deviennent pas bourreaux à leur tour.

    Le mouvement « me too » est important car il délie les langues et oblige les gens à enlever leurs œillères. Le harcèlement de rue : toutes mes amies et moi-même y avons eu droit à maintes reprises. Les attouchements sexuels ? Nous sommes nombreuses aussi. Le viol ? Plus que vous ne pourriez l’imaginer.

    Alors, oui, le mouvement « me too » déborde, MAIS il était nécessaire pour donner un bon coup de pied aux idées reçues comme quoi « c’est sa faute, elle portait une jupe » parce que ce n’est pas vrai. Tout comme « un homme bien » peut en réalité être un gros pervers. C’est important de savoir que l’habit ne fait pas le moine.

    Mais je rejoins l’idée que l’effet de mode et la stupidité portent atteinte à un mouvement qui est d’une importance capitale ><

    (J'ai pas lu l'article cité donc je réponds probablement à côté de la plaque, mais je trouve important que les moyens d'expression pour les victimes, aussi farfelus soient-ils, ne soient pas considérés comme mauvais)

    J'aime

    1. Loin de nous l’idée de défendre toutes ses abominations….
      « À chacun son Me Too » c’était un clin d’œil au dessin.
      D’ailleurs en lisant on le comprend très bien… faut pas jeter tout le monde en pâture juste pour faire le buzz. Ce sont des affaires sensibles et ce qui nous inquiète c’est le fait de la presse en profite, avec pour certain des approximations, juste pour se refaire une santé financière.
      Oui ça c’est moche et nous le dénonçons.
      La liberté d’expression c’est aussi le fait d’accepter que les autres ne pensent pas comme nous.
      Tout le monde n’était pas « Charlie », mais nous vivons tous ensemble…

      J'aime

      1. Non, mais le jour où la presse sera utile et non pas en quête d’argent facile 🙄 Mais sans être au courant de l’histoire sur laquelle vous vous basez (on a pas les mêmes news en Belgique :p), j’avais vraiment l’impression que votre message était plutôt hostile au mouvement « me too », ce qui m’a fait réagir. Contente d’avoir éclairci les choses :).

        Et, certes, chacun son opinion, mais il ne faut pas qu’elle nuise à autrui … Pour moi, être contre les mouvements qui condamnent les agressions sexuelles, c’est encore pire que le racisme. Ne confondons pas liberté d’expression et éthique (raison pour laquelle je condamne également le lynchage occasionné par MeToo).

        Aimé par 1 personne

  2. Ha oui non mais là c’est vraiment TOUS LES JOURS ! Et comme tu dis tout le monde s’en mêle ! On ne sait plus ce qui est vrai et ce qui est faux ! En tout cas le monde tourne vraiment plus rond ça devient n’importe quoi !
    Et twitter … C’est le PIRE réseau social du monde !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s