La municipalité de Saint Gaudens (Haute-Garonne) rouvre son musée Arts et figures des Pyrénées centrales. Elle commence par une exposition consacrée aux Fouque-Arnoux une dynastie de céramistes visionnaires.

Si vous venez en Occitanie, passez en Comminges. Le long de la vallée de la Garonne, avec les Pyrénées en fond de décors, vous verrez la grotte préhistorique de Gargas, la Villa romaine de Montmaurin et la ville de Lugdunum-Convenarum, la Cathédrale Saint Bertrand de Comminges, la Collégiale de Saint Gaudens.

Saint Sernin par Claire Arnoux

Cette année, vous pourrez également voir l’exposition consacrée aux Fouque-Arnoux. Installé dans l’ancienne mairie de Saint Gaudens,  le Musée a commencé par cette exposition réalisée avec l’aide de Mme Beau-Laffond, une descendante de cette famille. Elle rassemble des œuvres venues de tous les lieux où ont travaillé des céramistes qui s’ appelaient Fouque ou Arnoux.

La dynastie a commencé par Joseph Fouque qui s’engage comme apprenti dans la faïencerie de Jospeh Olérys à Moustiers-Sainte-Marie (Alpes de Haute-Provence) en 1739. Il se met à son compte dix ans plus tard, puis rachète la plus grosse usine de la ville, celle des Clerissy qui avaient fondé l’industrie de la faïence dans cette ville.

Ses enfants se séparent en deux groupes à la Révolution. Gaspard et Pierre restent à Moustiers et en Provence. Joseph-Jacques Fouque et Claire Arnoux s’installent à Toulouse et Saint Gaudens (Haute Garonne). Avec 400 employés, ce dernier site sera la grosse usine des Fouque-Arnoux.  Outre ces sites principaux, la dynastie travailla aussi aussi à Brue-Auriac (Var), Apt (Vaucluse), Stoke-on-Trent (Grande Bretagne), et enfin vers New York et en Californie. 

Sur ces différents sites, la famille utilisa toutes les techniques possibles, faïence, faïence fine, porcelaine, peinture et impression, grands feux et petits feux… Elle fabriqua des objets de toutes sortes,, vaisselle, pots de pharmacie et de parfumerie, plaques de rue, poêles et cheminées. L’impression  permit de multiplier les thèmes, vues de villes (Toulouse ou Paris), d’actualité (guerre de Crimée), fables, poèmes, rébus…

En suivant cette famille, vous pourrez découvrir l’évolution de la céramique sur un peu plus d’un siècle, en suivant les modes et l’évolution des techniques, un morceau de l’Histoire de l’art et de l’industrie. 

Plus d’infos

L’exposition est ouverte du jeudi 19 mai au 5 novembre 2022. Les horaires peuvent varier. Allez les consulter sur leur site.