« L’apparition du monstre »

L’apparition du monstre a été inspiré à Alain Fleischer par l’un de ses cactus, porteur d’une malformation qui donne à son sommet l’allure des circonvolutions d’un cerveau.

Le phénomène de cristation de certains cactus restent un mystère inexpliqué par les scientifiques. Ce contre-programme d’évolution morphologique enraye le développement de la plante qui prend alors les formes d’éventail, de crête de coq ou de Monstre.

Alain Fleischer se prend ici à imaginer l’apparition de cette malformation sur une série disparate d’objets et d’animaux tels qu’un fauteuil, un tour médiéval ou un serpent.

Autant d’hypothèses délirantes qui soulignent l’importance de l’anomalie, de la discontinuité et de la rupture dans la recherche de formes.

« Il suffit d’observer la variété extraordinaire des manifestations du vivant ou d’être soudain boulversé par une expérience musicale inédite, pour se persuader que c’est à l’endroit où les formes s’émancipent de la règle stricte, de la convention, du conformisme, du systématique, qu’elles parviennent à nous surprendre et à nous émouvoir. »

Palais de Tokyo
Tous les jours de 12 à minuit, sauf Le mardi.

2 réflexions sur “« L’apparition du monstre »

  1. ProfessionalCurious dit :

    très étrange… Au fait, il ne s’agit pas de cristallisation du cactus, mais de cristation (nom donné à une plante qui a muté naturellement). Je l’ai découvert en cherchant autour de la source d’inspiration de cet artiste qui m’intriguait. Merci pour m’avoir amenée dans ce voyage

    J'aime

Les commentaires sont fermés.