La fondation Louis Vuitton à travers l’exposition de ses propres œuvres, jette un coup de projecteur sur le monde Kawaii et célèbre l’artiste japonais préféré des français Takashi Murakami

« Au diapason du monde », la nouvelle exposition de la Fondation Louis Vuitton, interroge les visiteurs sur la place de l’Homme dans l’univers, son rapport à son environnement et au monde du vivant. Près d’une trentaine d’artistes parmi lesquels Alberto Giacometti, Henri Matisse, Gerhard Richter, Pierre Huyghe, Yves Klein ou encore Takashi Murakami sont réunis pour cet accrochage mêlant œuvres modernes et contemporaines.“Nu bleu aux bas verts” Henri Matisse “relief éponge” Yves Klein

L’exposition déployée dans la totalité des galeries de la Fondation Louis Vuitton se scinde en deux parcours complémentaires :

Le Parcours A, présenté au deuxième niveau du bâtiment, est entièrement consacré à l’univers et aux œuvres de l’artiste japonais Takashi Murakami. Conçu en collaboration avec l’artiste, ce parcours se compose de trois ensembles distincts : un espace consacré à Dob , alter ego de l’artiste, une fresque monumentale, The Octopus Eats its Own Leg , présentée pour la première fois au public ; enfin une mise en scène de l’esthétique Kawaii (« mignon » en japonais) au travers d’une multitude de supports.

L’Homme dans l’univers du vivant, Parcours B de l’exposition, réunit 28 artistes français et internationaux de générations différentes, tous supports et techniques confondus. “lips and Ears” Jean-Marie Appriou

Ce parcours s’étend sur les trois autres niveaux de la Fondation, ainsi qu’à l’extérieur, dans le Grotto.

Au diapason du monde

Fondation Louis Vuitton, jusqu’au 27 août 2018

Phenixwebtv.com