Affiche du film Yao

Yao, un retour aux sources pour Omar Sy

C’est jour d’avant-première ce 15 décembre au Grand Rex pour le long métrage de Philippe Godeau avec le duo formé par Omar Sy et le jeune sénégalais Lionel Louis Basse. Une pluie de miss (5 anciennes miss France) a fait le déplacement ainsi que d’autres stars plus ou moins has been, parmi lesquels Lilian Thuram, Karine Ferri

Voyage initiatique au Sénégal

Le jeune Yao, sénégalais de 13 ans est un admirateur de la star française d’origine sénégalaise Seydou Tall (Omar Sy) au point de connaître les pans entiers de son livre par cœur, lui qui a lu Jules Verne et rêve d’écrire un Harry Potter africaine. Mis au fait que son idole était de passage à Dakar, le jeune homme fugue et fera plus de 389 kilomètre pour le rencontrer. Un geste qui touchera la star, qui poussé par le destin, décide de raccompagner Yao chez lui, quitte à louper son vol de retour. A ce moment, il ne sait pas encore qu’il s’apprête à faire le plus beau voyage de sa vie.

Sur la route, Seydou comprend qu’en se rendant au village de Yao, il fait lui aussi son retour aux sources, puisqu’il est originaire de ce village situé au nord du pays nommé Thialaga.

Omar Sy (Seydou) et le petit Lionel Basse (Yao) sur le tournage du film

Omar Sy (Seydou) et le petit Lionel Basse (Yao) sur le tournage du film

Dans leur road movie à bord d’un taxi, Seydou et Yao parcourent le Sénégal, de Sandaga, en passant par Thiès, la ville au deux gares jusqu’à Saint Louis.

Seydou découvre la vie sénégalaise, le marché et ses badauds qui courent et crient dans tous les sens. Il rencontre aussi des gens, comme Gloria (Fatoumata Diawara) ou encore la gand-mère Tanam, au cours de ce voyage auquel il n’était pas préparé.

Un film solaire, qui ne le limite pas à un classique road trip, un retour au pays natal où la beauté de Dakar et ses environs est mis en avant avec des lieux symboliques comme le musée des civilisations noirs ou encore l’ambassade de France avec l’ambassadeur jouant son propre rôle. Un pays où Seydou reviendra avec son propre fils, reprendre le fil de cette histoire.

Omar fait son show

Il avait promis une surprise et un peu de musique à la fin de la projection, mais c’est à un mini concert que le public a eu droit. Une session live avec M qui a signé la bande originale du film et Fatoumata Diawara que Omar a rejoint sur scène pour danser sur une reprise de « three little birds » de Bob Marley. Un moment de joie partagé avec le public du Grand Rex et Une partie de l’équipe du film qui finira par les rejoindre sur scène pour danser sur « une ame » avec le petit Yao qui suivait Omar dans une chorégraphie improvisée. Une ambiance qui est sans rappeler celle du film qui sort ce jour.

Plus d’infos

Yao, Sortie le 23 janvier 2019

Retrouvez-nous aussi sur FacebookInstagram Twitter

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s