"Lectio Letalis" de Laurent Philipparie

Lectio Letalis : un thriller atypique et innovant


Résumé

Oserez-vous tourner les premières pages du LECTIO LETALIS ?
Paris. Un assistant d’édition tout juste embauché se tranche les veines à la lecture du premier manuscrit qui lui est confié. C’est la troisième fois, en quelques semaines, que le même scénario-suicide se produit dans cette maison d’édition.

Bordeaux. Le lieutenant Gabriel Barrias, ancien indic devenu flic, enquête sur l’assassinat atypique d’un psychiatre massacré par un rapace, dans son cabinet, en pleine consultation.

Deux affaires éloignées en tout point, et pourtant. Un nom apparaît des deux côtés. Celui d’Anna Jeanson, qui fut, dix ans plus tôt, l’unique survivante d’un suicide collectif survenu dans une secte dressant des animaux à tuer.

Un livre et des oiseaux qui tuent, personne ne pourrait y croire. Mais sous la plume de Laurent Philipparie, capitaine de police, tout est si vrai que c’en est effrayant.

P_20190817_130843

Mon avis

Ce thriller d’une originalité sans précédent nous titille dès la lecture de la quatrième de couverture: un psy assassiné par un oiseau de proie, trois personnes qui se suicident après avoir lu le même manuscrit. Des question se posent aux lecteurs…
Nous sommes à Paris où le commandant Tiéno se retrouve avec trois suicidés travaillant pour la même maison d’édition, sur les bras. Bordeaux, Gabriel Barrias, enquête sur le meurtre d’un psychiatre tué par un rapace…
Quel est le rapport entre ces deux enquêtes ? Un nom Anna Jeanson.
Ce thriller est bien construit avec une intrigue scrupuleusement bien calculée et captivante jusqu’à son dénouement explosif. L’écriture est fluide et juste. Les thèmes principaux choisis par l’auteur qui n’étaient pas forcément aisés à traiter et qui nécessitent que l’auteur ai du faire un travail de recherches évident sur les sectes et l’hypnose, sont ingénieusement amenés. Ce sont deux sujets passionnants et fascinants dans lesquels le lecteur se plongera avec délectation.

Laurent Philipparie excelle à jongler entre le polar et le thriller dans son intrigue palpitante . Il nous précipite directement dans l’action avec un style percutant, ce qui fait que l’on est très vite happé par l’histoire.
La pertinence du choix de ces deux sujets amène le lecteur à continuer à se poser des questions même après avoir tourner la dernière page de ce roman.

Les personnage sont bien campés . On s’attache à Gabriel, ce flic quasi borderline. Il est efficace dans ses actions, vrai et tenace quand il tient quelque chose, il va jusqu’au bout et ne lâche rien au risque de braver tous les interdits. Mais c’est surtout un écorché vif car la vie ne lui a pas vraiment fait de cadeaux comme tous les bons flics des romans.

Ce qui pèche un peu dans ce livre, c’est le personnage du policier Nils Tiéno une caricature de flic parisien, à l’ancienne digne des vielles séries françaises du même genre pour qui on ne ressent aucune empathie car peu crédible, mou et peu intéressant ….
Laurent Philipparie est un auteur rusé et intelligent, il fait donc venir un flic parisien non conventionnel pour démêler cette intrigue qui joue avec nos nerfs et pour qui le lecteur ressentira forcément de l’empathie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s