Nous les avons vu sur scène cette année, que ce soit dans une salle de concert ou en festival. Ils nous ont fait vivre de belles émotions et 2019 n’aurait été aussi riche musicalement parlant, si nous n’avions pas succombé au charme de leurs voix. Voici selon nous, les groupes à suivre en 2020.

Skip The Use

Ils ont fait un retour fracassant cette année, notamment au Printemps de Bourges où nous les avons retrouvés sous le chapiteau de la scène du W pour un concert endiablé. Le charismatique Matt Bastard et son complice Yan Stefani faisaient leur retour avec Skip The Use après trois ans de pause. Un nouveau départ sous de meilleurs auspices avec de nouveaux membres, Enzo à la batterie et Nelson à la basse ont rejoint le navire, tandis que des anciens s’en allaient.

SKIP THE USE_PASTANDFUTURE_BD
SKIP THE USE_PASTANDFUTURE_BD

Le groupe vient de sortir un nouvel album « Past & Future », disponible dans les bacs depuis le 18 octobre dernier et porté par les singles « Damn Cool » et « Forever More ». Leur concert Sold Out à l’Elysée Montmartre le mois dernier, prouve qu’ils ont encore beaucoup à donner à leur public et qu’il faudra compter avec eux en 2020.

La Vague

Tout simplement parce que ce sont nos chouchous, Thérèse est aussi excentrique qu’attachante, tandis que John est la maitrise incarnée en matière d’instruments. Le Duo électro rock parisien La Vague qu’on avait rencontré pour la première fois à la fête de l’humanité en septembre 2018, défendait à l’époque son premier EP Serotonin, financé à 100% par le public.

Pochette de l’EP « Lemme Be »

Depuis le groupe a pris de l’assurance et sorti le 8 novembre dernier son 2ème EP « Lemme Be », qui offre une ouverture sur le monde à travers l’incroyable mixage de ses six titres. le titre éponyme de l’EP a d’ailleurs été dévoilé sous la forme d’un clip coloré bien avant la sortie de ce dernier. Nous sommes tombés amoureux de « Let Them Fall », surtout de la façon dont Thérèse l’interprète sur scène. C’était le pied aux Bars en Trans à Rennes en début de mois et on ne compte pas s’arrêter là, puisqu’on espère les revoir en 2020.

No Money Kids

Leur concert Sold Out à La Maroquinerie en début d’année et leur show sous le chapiteau de la place du Village à Saint-Brieuc pour le festival Art Rock en juin dernier, restera dans les annales. Le duo de choc No Money Kids, composé depuis 2014 de Félix Matschulat (chant et guitare) et JM Paletan (basse, synthé et machines) est adepte de blues teinté d’électro. On les a découvert à travers le clip de leur single « Hush Hush » en novembre 2018 avant la sortie de leur 3ème album « Trouble ».

No Money Kids sur la scène de La Maroquinerie à Paris. ©️: phenixwebzine
No Money Kids sur la scène de La Maroquinerie à Paris. ©️: phenixwebzine

Un album dans lequel on retrouve les très beaux singles « The Street » dont la vidéo met en scène des silhouettes d’hommes insaisissables ou encore « Chains », en featuring avec le rappeur américain Charles X, venu croiser le fer entre blues et musique d’aujourd’hui. Ils seront sur la route en 2020 et ce qu’on peut dire c’est qu’en live c’est tout sauf « Hear The Silence » avec eux.

Ceylon 

De la Transe en veux-tu ? Tu en auras avec ce groupe pas comme les autres. Le groupe de rock psychédélique Ceylon, originaire de Toulouse et composé de Louise Holt (guitare et chant) et de Tristan Chevalier (violon, chant, guitare), s’est agrandi avec l’arrivée de trois nouveaux membres Lucas (guitare/oud), Sacha (batterie) et Pierre-Jean (basse). Le quintet qui prépare actuellement la sortie de son premier album « Où ça en est » prévue le 24 janvier 2019, est déjà l’auteur d’un EP éponyme aux titres longs comme son nom. Une singularité pour ce groupe qui aime tisser son univers en prenant le temps de décortiquer chaque riff et de prolonger le plaisir.

Ceylon par Eleonore Reyes.
Ceylon par Eleonore Reyes.

Le quintet a dévoilé le 10 février dernier le clip « keep smiling », un quart d’heure (Oui un quart d’heure) de rock psychédélique où la voix féminine répond à la gravité de la voix masculine en français ou en anglais. 

Orouni

Il y a un an, nous faisions la découverte du groupe pop-folk Orouni sur la scène du Point Ephémère, en première partie de The Saxophones. Emmené par le frontman Rémi Antoni, qui fonda le groupe pendant ses années Erasmus au Danemark. La formation a sorti depuis le 19 avril dernier un nouvel album solaire intitulé « Partitions », dont sont extraits les singles Son Of Mystery qui rend hommage à Slim Gaillard et « The Lives Of Elevators » qui revient sur l’histoire de cet homme resté coincé 41heures dans un ascenseur à New-York.

Rémi du groupe Orouni. © : Mathieu Dufour
Rémi du groupe Orouni. © : Mathieu Dufour

Une pop légère et moderne qu’un collectif qui incarne le renouveau de la pop française qu’on a regretté loupé lors de leur live aux bars en trans le premier week-end de décembre. Mais on se console à l’idée de savoir qu’on aura l’ocassion de les croiser en 2020, puisqu’on se fera un plaisir de suivre leur actualité.

Mauvais Œil

Parce que Sarah et son acolyte Alexis nous ont fait forte impression à la dernière édition du Mama Festival où nous avons découvert leur électro-pop orientale qui nous a tout de suite séduit. Leur premier EP Nuits de Velours, est disponible depuis le 20 septembre 2019, et le clip de son premier single Constantine qui raconte la quête onirique de l’être aimé jusqu’à cette belle vielle d’Algérie, est quant à lui en ligne depuis mars dernier. Nous nous sommes laissés entrainer sans crainte dans leur univers mystérieux, assez nocturne, semblable à celui des Milles et Une Nuits. Et que dire de leur dernier clip « Afrita » ? On vous laisse juger par vous même.

Mauvais Oeil, Rock-en-Seine 2019. ©: Jules Faure
Mauvais Oeil. ©: Jules Faure

Sarah (chant) et Alexis (guitare) forment un couple sensuel sur scène qui allie les rythmes traditionnels au moderne, à l’image des quatre titres de leur EP en moitié en français et en arabe. Le 6 mars prochain, le groupe fera partie de la soirée de lancement de la 22ème édition du festival Avec Le Temps à Marseille et le lendemain ils seront sur la scène de la Gaité Lyrique pour les Inrocks Festival 2020

Bandit Bandit

Nous les avons aussi découvert à la dernière édition du Mama Festival en octobre dernier et ils nous ont tout de suite mis dans leur poche. Le jeune groupe de rock Bandit Bandit composé de Maeva et Hugo, accompagnés sur scène par Ariel et Anthony, ont assuré un braquage live de qualité à la Boule Noire en ouverture de la dernière soirée du Mama, en défendant leur premier EP éponyme. Auteur d’un premier EP éponyme disponible depuis le 11 octobre dernier, le groupe a terminé son année 2019 à domicile vendredi dernier, en première partie du concert de Last Train à La Laiterie à Strasbourg.

Le duo Bandit Bandit au Mama Festival 2019.
Le duo Bandit Bandit au Mama Festival 2019.

Et on aura la chance de les revoir sur scène en 2020, puisque le groupe vient d’annoncer les premières dates de leur tournée à travers l’hexagone. Ils seront sur la scène de la Gaité Lyrique le 11 janvier prochain dans le cadre du festival Société Ricard Live Music, où ils seront en compétition pour le Prix Société Ricard Live Music. Ils seront de retour à paris pour une date au Point Ephémère le 24 mars 2020.

Kristel

Ils représentent valablement leur pays Madagascar en dénonçant notamment les inégalités sociales craintes dont leur population est victime dans leurs morceaux. Eux c’est Kristel, un groupe de rock garage Malgache composé de Christelle Ratri (chant et basse), Sylvano (Batterie) et Ben (guitare), qu’on a découvert sur la scène du Fgo-Barbara en mars dernier. Le trio défendait à l’époque son premier opus Irony, disponible depuis l’été 2018.

Kristel, photo promo. ©Matchbox
Kristel, photo promo. ©Matchbox

Le groupe a récemment fait son retour avec le lancinant « I Got You », leur nouveau single en frome d’hymne à l’amour dans lequel il réaffirme le lien indéfectible qui les unit depuis le premier jour. Le groupe qui explore de nouvelles sonorités dans son prochain EP annoncé pour le printemps prochain, a tapé dans l’œil d’Adam Clayton, le bassiste de U2 qui a été sensible à ce rock en provenance de la Grande île et qui fera parler de lui en 2020.

Rosaway

C’est par mail que nous avons découvert ce duo électro pop et jazz atypique qui a tout pour séduire. RoSaWay, c’est le projet de deux musiciens complices depuis cinq ans, Rachel (flute et chant) et Stef (batterie) et qui depuis deux ans, se sont lancé dans l’aventure en croisant leurs univers musicaux pour créer un son unique. Une pop chantée en anglais, des compositions portées par une voix grave aux accents soul et auteur d’un EP quatre titres intitulé « Stranger », signé sous les labels américains Infinity Gritty et Ropeadope records sorti en Février 2019, dont nous vous présentions le clip éponyme en mai dernier.

Rosaway. (c): Florent Brunel
Rosaway. (c): Florent Brunel

Le 15 novembre dernier, le groupe nous gratifiait d’un nouveau single « Walk », rendant hommage à toutes les femmes qui un jour ont vu leur vie basculer et vivent depuis sur le pavé.

Thé Vanille

Ils nous avaient offert une version acoustique de leurs six derniers titres en téléchargement gratuit en décembre 2018, intitulé In Pillows, c’est sous l’oreiller qu’on faisait leur connaissance. Natasia (Chant), Valentin (Guitare lead) et Théo (batterie) forment le trio au doux nom de Thé Vanille, originaire d’Indre et Loire, et qu’on a eu le plaisir de voir en live en première partie de No Money Kids, le 10 janvier dernier à La Maroquinerie.

Thé Vanille. ©️ Lohengrin Papadato
Thé Vanille. ©️ Lohengrin Papadato

Le trio pop rock qui a donné son dernier concert de l’année à l’espace culturel La Parenthèse à Ballan-Miré, est l’auteur de trois EP dont Motel Vanilla sorti en mai 2017 et Ville Hantée disponible depuis le 1er novembre dernier.

Steve Amber 

Nous avons passé un superbe moment en leur compagnie en première partie de Feu ! Chatterton en février dernier au théâtre Alexandre Dumas à Saint-Germain-en-Laye. La folie psychédélique du monstre fictif à quatre tête Steve Amber n’est plus à démontrer, le savant mélange de spleen qui découle de leurs émotions personnelles, emporte tout sur son passage.

Steve Amber sur la scène du théâtre Alexandre Dumas
Steve Amber

Originaire de Brest pour la majorité, cette bande de quatre est composée du frontman Tchaz Locke (chant), Greg (Batterie), Matteo (basse) et Fred (guitare). Leur dernier EP From A Temple On The Hill est disponible depuis novembre 2018 et le groupe enregistre actuellement son premier album. On aura l’occasion de les revoir sur scène le 07 février prochain avec The Psychotic Monks.

Sun 

C’est un projet pour le moins atypique que celui que nous présentait le duo Sun avec le clip de son dernier single « I Killed My Man », extrait de l’EP Brutal Pop disponible depuis le 22 novembre dernier. En début de mois, nous rencontrions la Franco-Allemande Karoline Rose, dans le cadre des TransMusicales de Rennes où elle était programmée avec Sun.

Karoline Rose, le 6 décembre au Parc Expo de Rennes pour les Trans Musicales (c): Nicolas Joubard
Karoline Rose, le 6 décembre au Parc Expo de Rennes pour les Trans Musicales (c): Nicolas Joubard

Si Sun C’est bien un duo sur scène (Nico Defer à la batterie), c’est avant tout le projet de Karoline Rose qui arrive à marier des mélodies pop aux rythmiques metals. Un mariage qui détone sur scène avec cette formule épurée de la scénographie qui fait corps avec les cris stridents de la guerrière Karoline. L’année prochaine s’annonce riche pour Sun, qui annonce la sortie d’un 2ème EP pour le printemps et plusieurs concerts à travers l’hexagone.