David Hockney « la retrospective »

L’exposition événement en ce moment à Paris se trouve au Centre Georges Pompidou. Celle consacrée à la célébration des 80 ans de l’artiste anglais David Hockney.

Riche de plus de 160 photographies, peintures, vidéos, ouvrages ainsi que des œuvres célèbres de l’artiste, parmi lesquels cette piscine qui représente la rencontre d’un nageur et d’un artiste.


Cette image, qui de prime abord ne laisse rien présager, cache en fait le dessaroi de l’artiste, en proie à la confusion entre « l’art et la vie ».

L’exposition donne à voir et à penser. On s’y laisse guider à travers cette rétrospective, la plus importante dit-on, qui met en lumière l’intégralité du parcours de l’artiste jusqu’à ses récentes œuvres.

 

Ses œuvres sont lumineuses, elles vous mettent tout de suite de bonne humeur. On laisse le stress, la fatigue et tous les autres tracas derrière soi en pénétrant dans la première pièce. C’est un monde de lumière que nous offre Hockney, fait de couleurs et d’espaces lumineux. On s’assoit et on admire, Le lieu s’y prête. Les photos sont interdits… ce qui n’empêche pas les malins d’en faire (comme nous 🙂 ).


« Le dessin est une façon de discipliner le regard », cette citation de Hockney prend tout son sens en pénétrant dans la salle de l’exposition consacrée aux dessins.

 

Une autre est consacrée à la photographie ou Hockney réalise le montage de nombreuses pièces différentes pour reconstituer une seule image.


​L’exposition s’achève par la représentation d’une monumentale installation des « Quatre Saisons », une série d’images multi-écrans, résultant de l’enregistrement simultané de micro-caméras haute définition

Hiver, printemps, été et automne s’ouvrent à vous sur 4 écrans géants, comme une invitation à revenir à la réalité après cette parenthèse lumineuse.
Et comme il le dit lui même : « j’aime vivre dans l’instant, il n’y a que ça qui compte. »

David Hockney 

Du 21 juin au 23 octobre 2017.

Centre Georges Pompidou 

75004 Paris

Galerie 1, niveau 6

Une réflexion sur “David Hockney « la retrospective »

Les commentaires sont fermés.