« Fête marocaine »

À Tlemcen, ville du nord de l’Algérie, située à proximité du Maroc, André Suréda (1872 – 1930) consacre de nombreuses toiles à la représentation des communautés juive et musulmane. L’artiste insuffle un savant rythme coloré à ce tableau par le jeu des étoffes et des étendards de la longue file de pèlerins se dirigeant vers le marabout de Sidi Abdallah Ben Mançour à Aït-el-Hout.

Le tombeau du saint homme apparaît à l’arrière plan du tableau.

Fête arabe dans la campagne de Tlemcen ancien titre fête marocaine de André SURÉDA