« let’s dance » ou l’hommage du festival Art/Rock à David Bowie

La ville de Saint-Brieuc s’apprête à vivre durant le week-end de la Pentecôte, au rythme de la 35e édition du festival Art/Rock avec pour thème cette année « let’s dance ».
Depuis ses origines, Art Rock s’est construit une vocation de festival pluridisciplinaire en dressant des passerelles entre les arts : musiques, théâtre, danse, artsdelarue, vidéo, arts plastiques et art numérique y sont largement représentés.Mais d’où vient ce thème? Pour Alice Boinet, jeune programmatrice du festival « généralement à la fin d’une édition on commence à réfléchir sur le thème de la prochaine édition. Il peut être très vague, selon les envies, les expositions, les spectacles qu’on a déjà en tête. La danse c’est un thème qu’on avait en mémoire depuis pas mal d’années et cette année on s’est dit que c’était vraiment important avec les deux spectacles de Jean-Paul Gallotta (My Rock et My lady Rock qui est le pendant féminin de Mhy rock). Ces deux spectacles nous ont donc permis de réfléchir au thème qui s’est très rapidement imposé comme étant la danse, on a hésité longuement sur le titre et on s’est dit que ça pouvait être un bel hommage à David Bowie de l’appeler « let’s dance« Durant trois jours et trois nuits, les festivaliers vivront au rythme de découvertes et d’audaces artistiques prévue par la programmation avec notamment Orelsan, Petit biscuit, Catherine Ringer, Tshegue, Mat Bastard, Fakear, Django Django, Juliette Armanet… Programmation qui n’est toujours pas évident à mettre en place avec l’agenda respectif des artistes très sollicités durant cette periode : « chaque année on compose notre programmation selon les envies, les concerts qu’on a vu l’année précédente. Orelsan c’est par exemple un artiste qu’on suit depuis ses débuts en solo, il est venu plusieurs fois au festival, là on a écouté son nouvel album et on l’a trouvé génial. On sait que tout le monde va l’attendre, et c’est vrai qu’il est très convoité par toutes les salles de spectacles et les festivals de France. Mais il y’a ce côté chez les artistes d’être fidèles à des événements comme Art/Rock et ce depuis 35ans, ils savent que l’accueil va être bonne, que le public les attend et c’est important pour eux de revenir et pour nous aussi. cette année on a aussi des artistes qui sont déjà venus pas mal de fois, je pense à Mat Bastard par exemple, l’ancien de The use, qui est venu déjà trois fois et là qui vient en Solo, Catherine et Camille Ringer sont venues plusieurs fois… c’est un plaisir de les faire revenir et c’est toujours agréable de découvrir un artiste sur de toutes petites scènes et de les réinviter quelques années plus tard en leur disant, vous avez évoluez, votre carrière aussi, vous avez plus de public, maintenant on vous propose la grande salle et pour eux c’est la consécration, c’est chouette. »

Il faut dire qu’il y’a de quoi faire puisque le spectacle commence dès 12h dans les rues de la ville qui se transforme en grande place de fête, notamment avec les artistes du métro parisien, qui descendent en Bretagne pour l’occasion, « On a un partenariat depuis une dizaine d’années avec la RATP, chaque année ils reçoivent à peu près 2000 candidatures à qui ils font passer des castings et accréditent je crois 700 musiciens pour jouer légalement dans le métro parisien.
Nous ensuite on a un rendez-vous avec eux, ils nous connaissent déjà, ils savent nos goûts et nos esthétiques aussi, ils nous en présentent une trentaine et on en sélectionne cinq qui joueront pendant le festival.
 »

Parmi les cinqs musiciens qui joueront cette année, on note la présence de LiDiop plus raggea, ,So Sage plus variétés et Hugo Barriol plus folk , des styles différents qui sont très attendus par un public familial, venu profiter de ces concerts gratuits et de Rock’n Toques, la partie gastronomique du festival dans une bonne ambiance.Ambiance qui a été récompensé l’année dernière par le prix du meilleur festival urbain devant le Printemps de Bourges, Solidays ou encore Rock en Seine, « c’est un honneur d’être meilleur festival urbain, parce que Art/Rock est vraiment définissable par deux adjectifs distincts : pluridisciplinaires parce qu’on présente différents genres artistiques, mais aussi urbain parce qu’on utilise tout le centre ville de Saint-Brieuc, tout se fait à pied, on a une dizaine de lieux, c’est un petit village qu’on crée dans la ville et c’est intéressant pour nous parce qu’on fait fasse à de gros festivals et c’est vraiment un honneur puisque ce sont les festivaliers qui votent, et qu’au bout de 35 ans ils nous aient choisis.»

Mais pas question de lâcher prise après cette récompense, il faut à chaque fois se reinventer pour s’adapter au public et surtout à l’époque dans laquelle nous vivons : « je pense qu’on aura jamais relevé tous nos défis et c’est le propre du festival Art/Rock de toujours de réinventer, de toujours convoquer de nouveaux genres artistiques, de s’adapter à l’époque dans laquelle on vit.» nous avoue Alice Boinet

Reste à espérer une météo clémente pour ce long week-end de la Pentecôte qui s’annonce dansant du côté de Saint-Brieuc.

Art/Rock Festival

18, 19 & 20 avril 2018, Saint-Brieuc

Phenixwebtv.com

2 réflexions sur “« let’s dance » ou l’hommage du festival Art/Rock à David Bowie

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s