Un week-end à la découverte du Brive Festival

Premier événement musical du Limousin, la 15ème édition de Brive Festival s’est tenue du 20 au 23 juillet 2018, un long week-end durant lequel la ville a vécu aux rythmes de Orelsan, SHaka Ponk, Eddy de Pretto ou les Brigitte en battant un nouveau record de fréquentation avec plus de 32.000 festivaliers.

Samedi : il fait beau sur la cité gaillarde.

Nous arrivons à Brive le samedi 21 juillet en provenance de Nyon où nous assistions à la 43ème édition du Paléo festival, après près de dix heures dans les transports, nous avons juste le temps de récupérer nos accréditations et filer vers notre premier concert de la soirée qui a débuté depuis 15 minutes sur la Grande Scène.

C’est dans une ambiance Circus et Tropical disco imaginée par le collectif pop market que nous débarquons…

Le festival en lui-même a débuté depuis hier (vendredi 20 juillet) avec entre autres Dadju, Vianney ou véronique SANSON qui a envouté les spectateurs de la Grande scène. Mais nous n’avons pas rater grand-chose, puisqu’il était impossible pour nous de vous faire vivre ce moment à part Vianney qui acceptait une captation pour le titre je m’en vais, le reste c’était sans concession.

Le Kid donne le Ton de la soirée

Eddy de Pretto encore lui, décidément on ne saura jamais qui de lui ou nous suit l’autre, mais on optera vite pour la deuxième hypothèse.

Dans son pantalon militaire, son éternelle casquette vissée sur la tête, le micro dans une main et son smartphone dans l’autre, le kid donne le ton d’une soirée qui s’annonce festive et folle. La fête de trop ça ne sera pas pour ce soir, car le public est venu en masse profiter de cette fin de soirée ensoleillée. Les pieds dans un surprenant décor de plage exotique où le sable sert de pelouse, la fosse de la Grande scène se transforme en une chorale grandiose où le public connait toutes les notes de ce « kid » qui n’a pas terminé de surprendre les « gaillards » qu’ils sont avec ses pas de danse et sa gestuelle mimant un pistolet sur la tempe. Ce n’est pas une Rue de Moscou, car ce soir, beaucoup viennent de loin et ne sont pas là pour faire la fête sur une musique douce mais sur quelque chose qui ressemble à la fête de trop.

Une petite pause avec les Brigitte en fond

Ce n’est pas évident de passer après Eddy de Pretto et surtout avant Orelsan, ce n’était pas aisé pour le duo de chanteuses, mais qu’à cela ne tienne, elles arrivent sur scène tout de blanc vêtu sur leur titre phare « Palladium » et offre une parenthèse de douceur pour ce qui est de leur deuxième participation à ce festival. Les Brigitte nous offre une escale en apesanteur avant le tourbillon qui nous attend ce soir.

Nous en profitons pour reposer nos pieds au fond de la scène dans les jardins de la Guierle, pendant que le public tape dans les mains pour les encourager.

Une virée au petit coin s’impose, mais nous renonçons immédiatement devant l’affluence et les témoignages de certains qui nous disaient avoir attendu pratiquement 45 minutes. Ça sera la seule entorse à cette organisation bien rodée qui ne s’attendait pas forcément à recevoir tant de monde.

La folie Orelsan

« Brive est-ce que vous avez les bases? » comme à son habitude la rappeur titille les locaux pour mieux les mettre dans sa poche après.

« Aurelien une chanson, Aurelien une chanson…» scande le public en cœur.

Qui de mieux que Orelsan pour clôturer cette belle soirée ? le Cannais qui fait actuellement la tournée de plusieurs festivals à travers la France apparait ce soir dans un complet jeans blanc comme au Paléo, il ne lui aura pas fallu beaucoup de temps pour retourner le public et foutre le feu en bordure de cette plage imaginaire. De San, en passant par Défaite de famille, le public ne se demandait pas Quand est-ce que ça s’arrête ni quand on allait déclarer que La fête est finie, parce que l’ambiance était tout sauf Basique & Simple.

Jour 2 : Dimanche Sold Out

La chanson française est à l’honneur en ce dimanche qui s’annonce convivial et Festif. Les familles ont fait le déplacement en nombre, la journée était signalée complète depuis plusieurs semaines.

Le off comme nouveauté

Nous profitons pour faire un tour en ville où a lieu tous les jours le off du festival, avec une offre de 40 concerts gratuits dans les rues de Brive de 12h à 18h où beaucoup de familles se retrouvent pour un moment convivial. Une première mis en place cette année pour permettre à tout le monde de faire la fête gratuitement, mais surtout de donner une opportunité aux artistes locaux qui ne sont pas encore prêts pour la grande scène.

Un off gratuit qui séduit visiblement les locaux comme Annie « c’est une bonne chose, ça permet a ceux qui n’ont pas pu avoir des places ou qui ne peuvent pas se l’offrir de passer un bon moment en famille et ça nous permet aussi de connaître les groupes du coin ». Ses fils étaient aux concerts d’ Eddy de Pretto et Orelsan hier soir et ils étaient ravis.

Une première pour un voisin

C’est à un enfant de la Creuse qu’est revenue la tâche d’ouvrir les hostilités ce soir et de se produire pour la première fois sur la scène de Brive festival, une belle découverte pour nous, Gauvin Sers nous a offert un concert plein d’humour grâce aux textes engagés de son premier album. De quoi chauffer le public à bloc pour la suite.

L’homme le plus attendu de la soirée

C’est la tête d’affiche de la soirée et le public a fait le déplacement en masse pour l’applaudir en témoigne cette fosse bondée jusqu’à rebord. Avec 40 ans de carrière à son actif, Francis Cabrel, le père de « je t’aimais, je t’aime et je t’aimerais » certains ont fait la queue pendant des heures pour être au premier rang, surtout les fans de la première heure. Les caméras n’étaient pas autorisées à capter ce moment de liesse populaire où trônait sur la grande scène du théâtre de verdure, un Francis Cabrel qui n’a pas que perdu sa moustache, mais aussi un peu de sa saveur qui ne gâchera en rien l’un des moments forts de cette édition.

La claque de fin

Surfant dans le même registre de la chanson française, Amir, représentant de la France à l’Eurovision 2015, rentre sur scène juste après le monstre Cabrel. Profite-t-il de l’effet Cabrel ou est-ce son public qui a fait le déplacement ? Difficile à dire dans le challenge des festivals, car les têtes d’affiches partagent le même public.

C’est un Show endiablé qu’a livré le jeune issu du télé-crochet de TF1 The Voice qu’il avait fait par amusement et qui l’a propulsé jusqu’à sur la scène du Brive festival ce soir pour une première. Une première qui n’a pas laissé le public indifférent, si certains le découvraient, la grande majorité savait déjà de qui il s’agissait si l’on en témoigne par les reprises en cœur et l’ambiance générale de cette fin de soirée.

Le festival s’achève pour nous ce soir, nous n’assisterons pas au show du groupe Shaka Ponk qui a enflammé la fin du festival lundi soir, mais qu’a cela ne tienne, nous gardons un merveilleux souvenir de cette 15eme édition qui était la première pour nous et sûrement pas la dernière. Étant donné que les organisateurs réfléchissent à le raccourcir à 4 jours afin qu’il s’achève le dimanche car la journée de lundi est souvent morose en termes de fréquentation.

Chrislin NR

Crédit photos : ©pauseyourlife + CJAFotographia et Brive Festival & Sophie Brasey

Une réflexion sur “Un week-end à la découverte du Brive Festival

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s