« Shéhérazada » l’histoire d’amour entre un Mac et sa Putain

Zachary 17 ans, sort de prison, sa mère ne voulant plus de lui chez elle, son éducatrice va le ramener au foyer où il se fera vite la belle pour retrouver les quartiers populaires de Marseille. Il se prend la tête avec sa bande d’amis avec qui il dealait, son pote Riyad avec qui il ne manquera pas de se prendre également la tête lui offre une passe avec une des filles qui partagent le même trottoir que lui. Son choix se portera sur shererazade, prostituée à peine adolescente avec qui il est allé au collège. Drôle de retrouvailles lui qui sortait tirer son coup vite fait se retrouve embraqué dans une love story qui ne passera pas inaperçue.

Inspiré d’un fait divers qui s’est produit à Marseille en 2013, Jean-Bernard Marlin nous plonge dans le milieu de la prostitution du quartier de la rotonde avec des acteurs novices qu’il a recruté dans les foyers et quartiers de la cité phocéenne, mais dont le parcours ressemble à s’y méprendre aux rôles qui leurs sont attribués. La majorité ayant vécu les mêmes embrouilles ou faisant encore « du sale » au quotidien.

Dylan Robert (Zachary) et Kenza Fortas (Shérérazade) forment le jeune couple du quartier de la Belle-de-Mai après son installation dans la chambre d’hôtel Shéhérazade partage avec une transsexuelle.

Sans le vouloir, il devient en quelque sort son mac. Elle se vend dans des halls d’immeubles pendant qu’il surveille et encaisse l’argent. Il y’a cette scène où Shérérazade se fait sauter par trois lascars dans le hall d’un immeuble.

La réalité est éprouvante, mais une douceur à faire pâlir plus d’un naît entre eux, Zachary retrouve chez Shéhérazade cette douceur qui lui a toujours fait défaut, même s’ils ne se l’avouent jamais, une histoire d’amour nait entre eux. Une histoire qu’il a du mal à assumer devant ses proches, lui tombant sous le charme d’une « pute ».

Mais la rue est cruelle et se rappelle à eux, les potes de Zac sont formels, aimer une pute, c’est trahir le clan et ils ne manqueront pas de le lui faire comprendre. Et tout cela se soldera devant une cour d’assises où explosera la vérité des sentiments et où Zac devra choisir son camp, lui qui naguère affirmait de voix haute « je respecte les femmes, pas les putes ».

Avec Shéhérazade, Jean-Bernard Marlin, originaire de Marseille, impressionne par son courage à mettre en lumière un univers machiste qui n’a aucune pitié pour les filles de rue, tout en tenant le spectateur à distance de la misère qui jalonne le film avec une romance dont l’eau est plutôt noire que rose, mais que l’amour rendra meilleure. Il échos

Shéhérazade

Un film de Jean-Bernard Marlin

Avec : Dylan Robert, Kenza Fortas

Sortie : 05 septembre 2018

Durée : 1h49

Chrislin NR

Retrouvez-nous aussi sur Facebook, Instagram & Twitter

2 réflexions sur “« Shéhérazada » l’histoire d’amour entre un Mac et sa Putain

  1. Corinne_F dit :

    Difficile sujet, on imagine que le spectateur confronté à une réalité extrêmement dure, avec des acteurs proches des personnages, va devoir tenir le choc…mais l’article donne vraiment envie de voir le film.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s