Pochette de l’album « Épilogue » de Orelsan

TOP 5 DES ALBUMS RAP DE L’ANNÉE

Difficile d’établir un classement insusceptible de désaccord tant cette année fut musicalement riche pour le RAP français avec, des révélations, des confirmations, des retours… Bref, une année RAP comme on les aime.

Après maintes hésitations, nous avons sélectionné 5 albums rap sur la base d’un seul critère : Retiendra-t-on cet album après 2018 ?

Bien sûr, nous ne sommes pas devin, mais un certain nombre de faisceaux d’indices nous laissent penser que ces albums ont encore de belles années devant eux.

#5 DAMSO – LITHOPÉDION

Pochette de l’album de Damso

Pochette de l’album du 93 Empire

Le rappeur Belge, ancien protégé du Duc a très certainement sa place dans ce classement. Son album aux sonorités très variées n’a pas tout de suite été compris par le public. Mais à chaque nouvelle écoute, on à l’impression de redécouvrir les morceaux car on est moins concentré par la mélodie que par les textes extrêmement bien travaillés de l’artiste.

Cet album commence par une introduction sombre qui annonce la tonalité de l’album dont l’idée principale est l’acceptation de soi. Une thématique chère à l’artiste, puisqu’il la reprend dans plusieurs morceaux « baltringue », « Julien », « même issue » etc.

Sans oublier l’envoutant, le mélancolique « feu de bois » qui commence par un couplet rap très rapide dont seul DAMSO connaît le secret.

Le talent du Dem’s se digère. A l’instar des grands crus, nous sommes persuadés que cet album a encore de grandes années devant lui.

#4 GUIZMO – RENARD

Pochette de l’album « Renard » de GUIZMO

Pochette de l’album « Renard » de GUIZMO

Probablement l’injustice du rap français. GUIZMO est certainement le rappeur le plus sous-coté de la période actuelle.

Des concerts peu médiatisés, des sons qui passent peu en radio, il s’agit peut-être d’un choix de l’artiste. Qu’importe, nous ne l’oublions pas.

L’album RENARD est absolument complet. Du rap pur au rap chanté, les textes sont extrêmement bien travaillés et les prods sont très bien choisies. De « GPG 4.2 » à « Guizbourg » en passant par « Jamais oublié », on retrouve des musiques au travail minutieux à tel point qu’elles auraient pu venir de trois artistes différents.

C’est donc cela GUIZMO, le talent de plusieurs réuni en un seul et même artiste.

Aujourd’hui seuls les Renards reconnaissent son talent, et nous sommes persuadés que l’histoire leur donnera raison !

#3 ORELSAN – LA FETE EST FINIE

Pochette de l’album « Épilogue » de Orelsan

Pochette de l’album « Épilogue » de Orelsan

On ne va pas vous mentir, nous n’étions pas totalement convaincus par la première partie de l’album sortie en décembre 2017 pour une raison simple : Orelsan raconte souvent des histoires dans ses musiques avec des textes drôles et très bien écrit, au détriment de la musicalité.

La partie 1 de la fête est finie s’écoute comme on lit un bon livre : à la fin, on est satisfait et on ne relit pas le début de l’histoire !

« L’épilogue » de l’album sorti en novembre 2018 marque un véritable tournant dans la façon dont l’artiste appréhende ses musiques. Alors même qu’il continue de raconter des anecdotes et histoires dans certaines d’entre elles, notamment « la famille, la famille » et « mes grands-parents », ces dernières s’effacent presque derrière les instrus aux rythmes et mélodies plus prononcés. Ce qui permet de ne plus être exclusivement concentré sur l’histoire et donc, de réécouter facilement le morceau.

Inutile d’évoquer le chef-d’œuvre « Rêves bizarres » en featuring avec DAMSO car il a mis tout le monde d’accord.

Mention spéciale pour « excuses ou mensonges » et « dis-moi » qui forment un tout indissociable. On comprend mieux le second après une écoute du premier. La transition entre ces deux morceaux est parfaite. Et la différence de rythme entre « excuses ou mensonge » qui se veut plus calme et mélancolique et « dis-moi » qui est plus dansant est exceptionnellement bien réussie !!

Encore récent, nous sommes persuadés que la qualité de cet album ne sombrera pas dans l’oubli.

#2 VALD – XEU & NQNT 33

Pochette de l’album « Xeu »

Pochette de l’album « Xeu »

Très grosse année pour VALD qui a sorti un album en février 2018 et une mixtape en septembre 2018 sans oublier les featuring (Heuss l’enfoiré, Gringe, Sofiane etc.).

VALD est clairement l’artiste le plus surprenant de l’année 2018. Il parvient toujours à prendre ses auditeurs à contre pied. Après la sortie de son album, personne n’attendait la publication de cette mixtape qui, nous devons l’avouer, nous a plus convaincu que l’album XEU.

La raison est simple, la mixtape nous semble plus accessible pour des auditeurs qui ne sont pas encore convaincus par l’artiste car elle est moins sombre, moins triste, elle contient davantage de punchline, et est plus axée sur l’égotrip.

Cela s’explique aussi probablement par le fait que la musique « désaccordé » censé faire la promotion de l’album ne ressemble pas vraiment aux autres musiques qui y sont présentes. Or, « désaccordé » est un titre sensationnel, tant en raison du rythme, du texte ou des nombreuses punchlines présentent, que sur le travail de l’autotune. Ce morceau sonnait donc en véritable « désaccord » par rapport aux autres musiques de l’album. Un effet certainement voulu par l’artiste, directement compris par ses fans et par la suite, assimilé par les autres auditeurs.

De fait, on n’a jamais autant apprécié XEU qu’après avoir été convaincu par sa Mixtape. Comme quoi, il est très difficile de se prononcer sur la qualité d’un album dès sa sortie.

Mention spéciale pour « possédé », « résidus » « Yayx 3 » « non-stop », « mana » qui illustrent bien la diversité du talent de cet artiste hors norme.

VALD annonce déjà un gros concert à l’Accord hôtel Arena de Paris en novembre 2019, ce qui nous laisse penser qu’il a encore pleins de choses à nous faire découvrir en 2019.

Un avenir plus que prometteur !

#1 93 EMPIRE

Pochette de l’album du 93 Empire

Pochette de l’album du 93 Empire

Chaque titre de cet album mérite un article à lui seul.

L’album du 93 Empire est le plus surprenant de l’année 2018 pour une raison simple : alors qu’il allie des artistes aux styles et influences différentes, cet album présente des morceaux homogènes. Cet album est plus qu’un simple featuring, c’est une véritable fusion des rappeurs du 93.

A tel point que tout est « WOAH » !

Tout cela n’aurait pas pu être possible sans la force fédératrice de Sofiane dont les featuring sont exceptionnels.

Des morceaux à la fois mélodieux et hard, des artistes à leur meilleur niveau, et un classique qui restera très certainement dans l’histoire du rap français avec « Sur le drapeau » qui marque le retour de Suprême NTM.

En dépit de cet assemblage de talents, quelques morceaux sont parvenus à sortir du lot, notamment « iencli », une musique de VALD et Sofiane dans laquelle on prend conscience de l’étendue du talent de ces artistes en termes d’écriture et de débit de parole. Ou encore, « 93 Coast » avec Hornet la Frappe, une musique aux tonalités vintage et au rythme dansant.

On attend juste le concert pour savourer cela en LIVE !

Pas de doute, l’Empire du 93 règne sur le rap français !  Et cela, pour de longues années !!

On devrait retenir, bien entendu, pleins d’autres excellents projets sortis en 2018, notamment Polaroid Exprerience de Youssoupha, Polak de PLK, Une main lave l’autre d’Alpha WANN ou encore, Triple S de 13 Block mais il a fallut faire un choix, or, choisir, c’est renoncer.

Retrouvez-nous aussi sur FacebookInstagram Twitter

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s