Un fruit Amer de Nicolas Koch

« Un fruit Amer », pour les amateurs de romans noirs, thrillers et polars

les amateurs de romans noirs, thrillers et autres polars ont de quoi passer un bel été, la tête plongée dans le « Fruit Amer » de Nicolas Kosh.

Résumé

Un thriller étouffant dans la chaleur de l’Amérique du Ku Klux Klan.
Comté de Woodbridge, Alabama, 1963. En pleine ségrégation raciale, le Ku Klux Klan répand la terreur au nom de la suprématie blanche alors que la communauté noire fait entendre sa voix pour obtenir plus de droits. C’est dans ce contexte explosif qu’un fait divers va mettre le feu aux poudres. Un matin, le corps d’une jeune blanche violée et battue à mort est retrouvé dans les bois. Elle n’est autre que la fille d’un riche entrepreneur de la région qui est lui-même membre du Klan.
Qui a bien pu la tuer ? Pour les autorités, ça ne fait aucun doute : c’est l’œuvre d’un Noir. Peu avant le drame, la victime avait écrit au FBI, car elle craignait pour sa vie. Le Bureau dépêche alors sur place l’un de ses agents afin de tirer l’affaire au clair. Ce dernier va découvrir qu’elle a été tuée et il va se retrouver au cœur de la haine des hommes, face à une vérité dérangeante…

Mon avis

Nicolas Koch nous plonge directement dans le feu de l’action. Nous sommes en Alabama dans le comté de Woodbridge en 1963 ou règne encore le KKK dirigé par les élites du coin. Une jeune femme blanche est retrouvée assassinée. Qui a bien pu s’en prendre à cette jeune fille ? Pour la police totalement corrompue c’est un noir. Mais ce n’était sans compter sur l’agent du FBI Olsen

Nicolas Koch nous plonge dans la folie des hommes, le racisme pur et dur, la méchanceté haineuse gratuite sans nom…L’horreur absolue… On ne ressort pas indemne après avoir lu un tel livre! Il est dense, puissant, anxiogène et surtout excellemment bien écrit. L’auteur a su parfaitement trouver le bon équilibre entre faits/personnes historiques et fiction. Ce livre a un côté visuel très plaisant.

Un fruit Amer de Nicolas Koch
Un fruit Amer de Nicolas Koch

Nous avons tous entendu parler de ce pan sombre de l’histoire Américaine sur le thème du ku klux klan, mais lire un livre aussi réaliste que celui-ci, c’est assez rare.  On sent la recherche historique  de l’auteur  qui a du être colossale. Nicolas Koch avec sa plume, son style percutant et juste, retrace cette partie de l’histoire en y mêlant ses personnages fictifs avec une vraisemblabilité et une crédibilité à couper le souffle. Les personnages ont tous cette profondeur que l’on aime voir dans ce genre de roman. On ressent de suite de l’empathie pour cet agent du FBI qui se retrouve pour sa première mission seul dans ce coin paumé à la merci du klan. Il se bat jusqu’au bout pour mettre à jour la vérité, quitte à y laisser sa vie. L’agent Olsen se bat pour ce qui est vrai, il défend la justice, la vraie. C’est vraiment l’archétype du héros comme on le conçois.

Un roman en trois actes

Dans l’acte 1, l’auteur a pris le temps de d’installer l’ambiance, l’atmosphère qui est très importante pour l’histoire. On peut trouver cette partie un peu longue, mais elle est nécessaire dans ce roman noir pour expliquer l’ambiance explosive de ce comté et la présentations de tous les protagonistes.

Dans l’acte 2 et l’acte 3, on est  littéralement absorbé par cette intrigue bien amenée jusqu’à son dénouement final, attention pas de méga twist mais une fin hyper bien calculée, bien ficelée et cela fait du bien de temps en temps d’avoir une fin comme celle-ci.
 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s