Jérusalem. An 30.

Un petit garçon regarde avec rage son père agoniser sur une croix.

Son nom est David de Nazareth, et ceci est son histoire.

Un adolescent en quête de justice et de vérité,
Une fresque épique, violente et émouvante,
un thriller biblique à couper le souffle,
relecture stupéfiante de l’histoire officielle.

Mon avis

René Manzor fait un choix plutôt audacieux en nous proposant une suite à cette histoire biblique de Jésus (Yeshua dans le livre) de Nazareth d’où naitra l’une des plus grandes croyances mondiales. L’intrigue est excellemment bien construite, ce qui lui donne sa crédibilité et son réalisme historique.

Il est vrai que dans les évangiles, on ne relate pas grand-chose de la vie personnelle de cet homme qui était charpentier et qui a décidé d’aider son prochain au détriment de sa propre famille et de sa vie.

Et si Jésus avait eu un fils, que ce serait-il passé ?

L’auteur nous ouvre les portes d’un nouvel « évangile » si on peut le nommer ainsi, et nous transporte comme par miracle au premier siècle, dans un décor grandiose pour nous faire vivre la continuité de cette histoire au travers de David le fils de celui que l’on nomma Jésus.

David de Nazareth cherche les réponses aux questions qu’il se posent depuis toujours sur son père… Dans sa quête, il va devoir affronter les hommes de Caiphe qui le recherchent pour le tuer au cas où il serait comme son père, ainsi que les romains commandés par Pilate dont l’empire dominait la Palestine à cette époque. Pour ce faire, il va être accompagné de Longinus, un ancien centurion romain sur le chemin de la rédemption qui a notamment tué son père et de Farah, jeune esclave sexuelle affranchit qui n’a pas sa langue dans sa poche.

On aime se retrouver avec ces trois personnages qui sont vraiment bien campés par l’auteur. Ils ont du corps, de la profondeur et sont vrais. Ils dégagent une telle puissance émotionnelle que l’on s’y attache presque instantanément.
René Manzor nous transporte dans un autre monde, un voyage hors du commun ou l’on va même rencontrer les apôtres. Juste bluffant.

Ce roman est un péplum biblique tout dans l’action avec des scènes de combats épiques mais aussi dans la réflexion qui pourrait tout à fait être adapté au cinéma. L’écriture de René Manzor est très cinématographique du certainement à son métier de réalisateur : les images défilent sous les yeux du lecteur comme s’il y était.

Ce roman original et époustouflant est à la fois violent, cruel, sanglant et touchant. Il est certainement un des meilleurs thrillers biblique de notre époque.