Pochette de "Slideback"

Thomas Kahn revisite la soul avec Slideback son premier album

 

L’ex transfuge de The Voice, le télé-crochet de TF1, lqui avait séduit Mika avec « rédemption Song » de Bob Marley sort « Slideback » son premier album, après deux EP et un single Twinkling Star, annonçant la sortie le 8 février de son premier album Slideback par le label clermontois flower coast.

L’interprétation décevante de U2 et de Charlie Winston sont derrière lui. Le groover a pris sa revanche et sort une soul qui séduira plus d’un grâce au charme de sa singulier de sa voix. Une voix qui a du grain et qui porte.

Issue d’une famille de musiciens (papa bassiste et frère guitariste), il grandit avec une sensibilité artistique qui le pousse à faire de la musique plus tard.

« C’est un braquage à main armée qui m’a poussé à tout quitter pour faire de la musique. »

Thomas Kahn

Thomas Kahn

Twinkling Star, le premier single de Slideback, revient sur un événement dramatique qui n’a fait que le conforter dans cette décision. « C’est un braquage à main armée qui m’a poussé à tout quitter pour faire de la musique. Et c’est cette petite étoile que j’avais au fond de moi qui m’a permis d’avancer. D’où le nom de Twinkling Star », déclarait-il sur son compte Twitter le 15 octobre dernier. Une musique qui navigue entre hip-hop et black-music, des douleurs intimes à exorciser grâce au gospel à qui il rend hommage dans Go Back Home. Un titre qui prend aux tripes, à la fois puissant et déchirant, une chanson très forte émotionnellement, qui parle du fait qu’il n’a jamais eu de chez lui. « C’est un morceau qui a été très dure, surtout en studio, c’est le premier morceau avec lequel on a décidé de commencer la semaine, je n’ai pas pu terminer la session de chant. Je me suis mis à pleurer » reconnaît-il dans un entretien avec nos confrères de Weirdsound.net

Lire aussi : Slideback : le premier album « Nu Soul » de Thomas Kahn

Un album influencé par les sonorités noires américaines, des voix qui ont du « grain » comme Nina Simone, Otis Ridding ou Ray Charles, un univers ancré Nouvelle-Orléans.

Neuf titres qui « groovent » entre soul, blues et hip-hop, un deuxième Single « Blame and Regret » qui se retrouve dans la sélection coup de cœur d’Europe et une première partie sur la scène de l’Olympia en janvier dernier. Ce ne sont que les prémices de ce qui attend le succès de cet album.

Plus d’infos

Slideback

Sortie : 8 février 2019

Label : Flower Coast

Release Party : 21 mars 2019 au Hasard Ludique

Site internet

Page Facebook

Retrouvez-nous aussi sur FacebookInstagram Twitter

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s