Les clips de la semaine #19

A l’occasion de la fête de la musique ce vendredi 21 juin, nous vous avons préparé une bonne liste de nouveaux clips, dans laquelle vous pourrez piocher pour bien vous ambiancer en ce début de week-end qui s’annonce festif.

Vladimir Cauchemar & Vald, Elévation

Vladimir et vald viennent de frapper fort tout en « Elévation » … Le célèbre Dj et producteur au visage masqué et le rappeur qu’on ne présente plus, s’allient pour nous offrir un clip perché où ils distillent des conseils teintés d’ironie « ce monde est cruel, élevez vos gosses ». Cette collaboration permet à Vald de poser sa voix avec une aisance qui surprend, sur des sonorités minutieuses choisies par Vlad, afin de pousser le public dans ses retranchements. Un test grandeur nature avait d’ailleurs été expérimenté il y a deux semaines au festival We Love Green, une tendance qui devrait se confirmer avec la saison des festivals qui ne fait que commencer.

Swit Lu-C, Don’t be shy

« Ne soyez pas timide » ! voilà en substance le mot d’ordre donné par le jeune Swit Lu-C dont le nouveau single et clip « Don’t Be Shy » vient de paraître. Un univers ensoleillé et dansant dans lequel l’artiste originaire de Haïti nous entraîne, palmes aux pieds, pour nous offrir l’amour.

Videoclub, En Nuit

C’est un jeune duo pop d’à peine 17 ans et originaire de Nantes qui fait déjà beaucoup parlé de lui. Après Amour Plastique et Roi qui avaient séduit un large public avec plus de 15 millions de vues, la Youtubeuse Adèle Castillon et son amoureux d’acolyte Mathieu Reynaud nous présente leur nouveau titre et clip « En Nuit » réalisé par Aube Perrie (La Thune, Angèle). Une chanson nostalgique des années 90, l’époque des téléphones à fil et des vhs, une occasion de voyager dans le temps et de lutter contre l’ennui.

Masoe, Me Too

C’est en bleu de lumière que Maseo se présente à nous aujourd’hui pour nous proposer son nouveau clip et single « Me Too », annonçant l’arrivée prochaine d’un premier EP prévue pour fin 2019. S’inspirant du mouvement « Me too » déclenchée aux USA en 2017 et qui fait un tabac dans plusieurs pays, le jeune musicien nous ouvre les portes de son univers artistique où tout n’est pas rose. L’artiste lève un pan de voile sur la face cachée de ce milieu et des personnes pas toujours recommandables qu’il a pu croiser sur sa route. D’une honnêteté à tout épreuve qui mérite d’être souligné et encouragé.

Miegeville, Blanche

C’est un Mathieu Miegeville tout heureux de pouvoir nous présenter le clip de « Blanche », son nouveau Single, qu’on retrouve aujourd’hui, Même si le cœur n’est pas à la fête. L’artiste nous présente aujourd’hui sa vision du climat social tendu en France ses derniers temps, « comme une nuit à se tenir debout / Comme des enfants qui ne tendent plus la joue ». Des événements qu’il a vécu de près et dont les chaines d’infos travestissent souvent la réalité. Une émotion palpable, qu’il couche dans « Blanche » et dont la plaie est encre ouverte.

Caesaria, Floating Heads

Le quatuor indie pop Caesaria vient de dévoiler le clip de « Floating Heads », leur nouveau single et quatrième titre extrait de leur EP « We Are Caesaria », disponible depuis la fin de l’année dernière. Le groupe de rock en provenance de Belfort et biberonné au son des guitares British, nous plonge dans un univers où ils se font passer pour des têtes à claque, permettant ainsi à l’assistance de se défouler sur cette bande de beaux parleurs. Dans ce qui ressemble à une vengeance, Théo, Thomas, Louis et Cédric sont pris à partie jusqu’à se faire délester de leurs instruments qui leur servent généralement à « animer les corps ». Une volonté délibérée de faire taire un groupe qui ne cherche qu’à rassembler par sa musique sans s’encombrer d’étiquettes. Se laisseront-ils faire ?

Ali Danel, Navires d’eau

Un petit tour du côté de la Martinique et ses plages paradisiaques en vue d’une plongée ça vous dit ? En tout cas Ali Danel et Cl3mson nous font rêver depuis la sortie du clip « Navires d’eau », la face B de leur double single « Les déboires ». Dans une ambiance estivale au paysage à couper le souffle, les deux comparses nous font rêver, aidés de cette chanson solaire qu’on se voit bien fredonner sur la plage le mois prochain.

Aïtone, Off Duty Clown

Aïtone, le groupe de pop progressive aux ambiances teintées de rock, d’électronique et de cinéma nous présente le clip de « Off Duty Clown », extrait de leur album éponyme Aïtone disponible depuis l’année dernière. Se servant des émotions que peuvent renvoyer un visage, le groupe nous replonge dans la période de l’enfance avec ses traits d’innocence que beaucoup font vite de zapper alors qu’il est important de la conserver. Un clip dans lequel l’artistique et les émotions font bon ménage sans qu’on ne soit obligé de mettre l’un sur pause afin de pouvoir profiter de l’autre.

Vincent Premel, L’amour, la mer et la mort

S’il fallait choisir entre Un café, une bière ou un tour du monde quel serait votre choix ? c’est en substance la question que nous pose Vincent Premel ce 21 juin, jour de la sortie officielle de son album. L’auteur compositeur et interprète nous présente le clip du titre « L’ amour, la mer et la mort » qui semble être le matra de ses voyages et rencontres qui font une vie et nous invite à prendre le large avec lui afin de découvrir, tout ce que la mer peut offrir d’industriel.

Boule, Avion

C’est en duo avec Jeanne Rochette qu’on retrouve Boule aujourd’hui avec le clip de « Avion », titre éponyme extrait de son album « Appareil volant imitant l’oiseau naturel », disponible depuis le 24 mai dernier. Après s’être pris pour « l’ours Polaire », l’artiste revient avec un nouveau clip dans lequel il prend plusieurs apparences avec humour et nous plonge dans son univers.

Lady Valentine, Mamita

C’est une deuxième mise en bouche que nous offre notre Lady Valentine cet après-midi avec le clip de son nouvel single« Mamita », extrait de son album « La vie est Belle » prévu pour le 15 octobre prochain. Dans un environnement champêtre l’artiste pop Belge nous conte l’histoire de ce lien fort qui uni une grand-mère à sa petite fille en résidence chez elle pour l’écriture de ses chansons. Un clin d’œil qui se veut autobiographique et réalisé dans la commune d’enfance de l’artiste.

Alice et Moi, J’en ai rien à faire

Si vous aussi vous en avez rien à faire du regard des autres, allez jeter un coup d’œil sur le nouveau clip « J’en ai rien à faire » de la jeune musicienne Alice et Moi qu’elle a core-réalisé avec Randolph Lungela. La jeune artiste fait une analyse intéressante sur la société actuelle qui qui a tendance à juger trop vite, le tout en autodérision. Vous allez adorer soutenir le regard des autres.

Excellent week-end musical

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s