The Cure, Paléo festival Nyon 2019.

The Cure : Un show sombre au Paléo Festival

C’était l’événement de cette 44ème édition du Paléo festival de Nyon, le mythique Groupe Anglais The Cure, a livré une messe noire jeudi dernier, célébrant ses 40 ans de carrière, lors d’un show unique en Suisse.

Le Paléo Festival de Nyon peut se targuer d’avoir eu l’honneur d’accueillir la légende du New Wave, le groupe de rock anglais The Cure, qui célèbre cette année ses 40 ans de carrière avec une tournée exceptionnelle. Avant Rock-en-Seine le 23 août prochain, le groupe qui sortait son premier album « Three Imaginary Boys » il y a 40 ans de cela, a posé ses valises sur la grande scène du Paléo Festival de Nyon le 25 juillet dernier, pour un show unique en Suisse qui restera dans les annales.

Noir, c’est Noir

Le monument du rock anglais conduit par Robert Smith, a livré un concert fleuve semblable à une messe noire devant une assemblée grandiose, venue vivre ce moment unique, qui ne se représentera peut-être jamais. Les fans étaient présents depuis un moment devant la grande scène et reconnaissables pour certains par leurs vêtements sombres. Sans feux d’artifice, le groupe débarque sur scène tous de noir vêtu, avec un Robert Smith maquillé comme à son habitude avec fard aux paupières et rouge à lèvres.

C’est parti pour deux heures de show en compagnie du groupe de new wave qui n’a pas sorti d’album depuis 2008, mais donc la ferveur du public n’a pas faibli. La bande de cinq jouera près de 25 morceaux de son répertoire ce soir-là, en clôture de la grande scène que le leader Robert, prend un malin plaisir à parcourir de long en large.

L’orage qui menaçait semble avoir disparu, on se réchauffe avec Pictures Of You exécuté en majesté par le quintet. Les riffs de guitare viennent rappeler de vieux souvenirs à certains, aidé du portrait du groupe en fond de scène, on est tenté de dire « Just Like Heaven ».

40 ans et toujours séduisant

Il est minuit passé sur la plaine de l’Asse et on peut se permettre d’esquisser quelques pas de danse sur Friday I’m In love au point de vouloir chialer, avant d’être rappelé à l’ordre par le mémorable Boys Don’t Cry entonné en choeur par une partie du public.

Le groupe a livré l’un de ses plus beaux show à Nyon cette nuit là pour fêter ses 40 ans de carrière avec une scénographie sobre, mais sombre qui rappelait bien l’univers cher à ce genre musical. Le talent du groupe n’a pas pris une ride, même si on ne peut dire la même chose du physique d’ados qui jadis, faisait une partie de leur charme, il y a 40 ans. Mais force est de constater que 40 ans plus tard, même sans album récent, le groupe fait toujours l’actualité.

Une réflexion sur “The Cure : Un show sombre au Paléo Festival

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s