En attendant son jugement, du fond de sa cellule, Nadège Solignac, une institutrice aimée et estimée, livre sa confession.

Celle d’une enfant ignorée, seule avec ses peurs.

Celle d’une femme manipulatrice et cynique.

Celle d’une tueuse en série froide et méthodique.

Un être polymorphe.

Un visage que vous croisez chaque jour sans le voir.

Une ombre.

Une ombre assassine.

Mon avis

"Mon Ombre Assassine" d'Estelle Tharreau
« Mon Ombre Assassine » d’Estelle Tharreau

Ce roman est captivant, intelligent, ingénieux avec une intrigue parfaitement amenée sur un dénouement et un final angoissant. Un livre que l’on ne peut pas lâcher du fait que parallèlement au récit de Nadège, on a les auditions et les articles de presse pour savoir si elle va être déclarée coupable de meurtre ou pas. Grace à cette mise en scène, on va savoir ce que les gens pensent de Nadège.

Ce jeu est vraiment très bien calculé et maitrisé de la part de l’auteur. Ce procédé est intéressant et jouissif pour le lecteur car on a les deux points de vue qui se chevauchent et qui sont complètement en contradiction et on ne sait pas trop ce qui va en découler.
On suit donc cette jeune et gentille institutrice au doux nom de Nadège, accusée de meurtres et qui va nous livrer sa jeunesse. On va découvrir comment petit à petit, elle est devenue cette personne froide, manipulatrice et sans états d’âme. Dans la vie de tous les jours, Nadège montre son bon côté, et cache sa noirceur afin de bien pouvoir rouler tout le monde dans farine et tuer impunément.

On retrouve avec grand plaisir la plume et le style efficace d’Estelle Tharreau avec cette Nadège qui nous tend à nous poser cette question: Nait on psychopathe ou le devient-on ?
Ce roman est construit d’une façon judicieuse en 5 parties qui permettent de nous imprégner crescendo de l’histoire de cette jeune femme et de comprendre comment elle en ait arrivé à ce point de non-retour.
Ce roman est essentiellement porté par le personnage de Nadège qui est excessivement bien décrite psychologiquement et physiquement. Le lecteur peut se faire une image sans problème.
Nadège est un personnage profond, recherché dont on se souviendra longtemps. Elle est charismatique.

L’histoire de Nadège est très poignante et en même temps cruelle. Si bien que l’on s’attache à elle, même si on ne cautionne en aucun cas ses agissements.

Nadège n’a pas eu une jeunesse facile. Rejetée par ses parents, sans aide de personne, courageuse et intelligente, elle a su s’en sortir par elle-même. Elle a su enregistrer les bons codes pour inter agir avec ses semblables. C’était le début du changement, du basculement du côté obscur…

La colère a lentement murit dans son esprit et a lentement gangrené tout son être pour faire place à quelque chose de plus fort, la vengeance par châtiment, sans remord juste pour faire payer les injustices auxquelles elle a été confrontée. Une psychopathe.

Ce livre, il déchire !!!
L’auteur nous fait ressentir tout un tas d’émotions aussi bien positives que négatives, avec ce personnage qui est loin d’être un ange et pour qui on éprouve de l’empathie. C’est juste magistral.